Philippe Nault Abstract Painter

Né en France après-guerre durant l’émergence de la Nouvelle École de Paris, Philippe Nault commence à peindre très tôt. L’expression figurative forme alors le cadre de son environnement culturel et, avant que, plus tard, il n’aborde l’abstraction, son approche de la peinture est purement représentative.

Plutôt que de s’engager dans la stratégie d’une carrière artistique, et guidé par sa quête spirituelle et sa fascination pour la cosmologie, il s’éloigne plus tard de son pays natal pour explorer d’autres cultures, et d’autres mythologies. Cette recherche le conduit éventuellement à formuler une vision intime du monde en tant que paysage de soi. Peindre devient une voie de contemplation, et d’identification avec ce concept. Son parcours singulier s’exprime ainsi sur la toile depuis une cinquantaine d’années.

Après avoir vécu successivement à Paris, Londres et New Orleans, il s’établit à Hawaï, où il découvre l’ontologie ancestrale des peuples du Pacifique qui embrasse l’intelligence sensorielle comme le lien essentiel avec le monde naturel. C’est là en quelque sorte, une magnification de sa prédilection à éluder les interprétations habituelles associées aux perceptions sensorielles, pour appréhender le son nu de la parole ou du rire, ou la forme brute d’une image, dans leur potentialité primale.

C’est aussi une façon instinctive de s’échapper de l’ordinaire, où notre conscience de la réalité se limite aux seules frontières que nous nous créons nous-même, pour s’aventurer hors de la cognition rationnelle. Cela résume le cheminement personnel de Philippe Nault, et son exploration de l’abstraction.

Ses récents travaux (2016-2021) consistent en trois séries de peintures, TERR, Chawan Landscapes, et Kumulipo, basées sur cette démarche.

TERR

TERR est la racine latine signifiant terre. Elle forme les mots  terrain, ou territoire, ainsi que terroir, la mémoire solidifiée qui anime une région particulière, et qui caractérise la nature symbiotique de son environnement.

C’est aussi le nom donné à une nouvelle série d’œuvres commencée en janvier 2021 sur l’île volcanique d’Hawaï, utilisant les terres natives comme médium.

Cette impulsion d’intégrer la terre brute à la peinture émerge d’une rencontre spontanée et quasi organique de la toile libre déployée au contact direct des sols de la forêt et des champs de laves de l’île.

Les terres de Hawaï racontent clairement l’histoire de leur origine. Elles proviennent d’un phénomène connu en volcanologie sous le nom de point chaud, par lequel le magma traverse la croûte terrestre pour s’accumuler à la surface sur des millions d’années, et créer les montagnes sous-marines qui forment l’archipel.

Les terres utilisées pour la série TERR proviennent de trois différentes régions de l’île de Hawaï (Big Island), les forêts du volcan Kilauea, la pointe de Ka Lae, et la côte de Hamakua.

Philippe Nault Abstract Art: Terr Series
01222021 . 22 x 47 in (56 x 120 cm) Mud, Soils, and Acrylic on Paper . 2021
Philippe Nault Abstract Art: Terr Series
02052021 . 20 x 47 in (47 x 120 cm) Volcanic soils and acrylic on paper . 2021
Philippe Nault Abstract Art: Terr Series
02102021 • 47 x 22 in (120 x 56 cm) • Mud & Acrylic on Paper

CHAWAN LANDSCAPE

Précédant TERR, la série Chawan Landscapes (2020) se réfère également à l’élément terre, et particulièrement à l’art traditionnel japonais de la céramique raku, qui est utilisée pour la confection du chawan, le bol consacré à la cérémonie du thé.

Dans l’art du raku, la relation entre le céramiste et les forces naturelles qui entrent en jeu entre la main et l’argile, le bois, le feu, et la variation des conditions atmosphériques, est une histoire d’amour. Elle transcende les préoccupations esthétiques personnelles de l’artiste, pour entrer dans la dimension spirituelle.

Pratiquant l’art du chado (la cérémonie japonaise du thé) depuis de nombreuses années, Nault est profondément influencé par cette philosophie. Sans pour autant être une illustration du chawan, la profonde symbolique du récipient, “un univers au creux de la main”, se révèle ici d’elle-même spontanément dans ces peintures où l’orbe du bol se déploie dans l’espace pour devenir paysage métaphysique.

Cette série est sa première tentative d’utilisation de terres crues comme médium, et certaines de ces peintures sont incluses dans la série TERR.

Philippe Nault Abstract Art
10072020 . 22 x 30 in (56 x 76 cm) Acrylic on paper . 2020
Philippe Nault Abstract Art: Chawan Landscapes Series
08222020, 22 x 30 in (56 x 76 cm) Acrylic on paper, 2020
Philippe Nault Abstract Art: Chawan Landscapes Series
03232021-2, 22.5 x 30 in (56 x 76 cm) Forest mud and acrylic on paper, 2021
Philippe Nault Abstract Art: Chawan Landscapes Series
01092021-7 . 22 x 30 in (56 x 76 cm) Volcanic soil and acrylic on paper . 2021

KUMULIPO

Selon la mythologie hawaïenne, Kumulipo est le mot qui désigne la nuit cosmique originelle à partir de laquelle le monde se matérialise, et également, le nom du chant sacré de la création.

Kumulipo est aussi le nom donné à une série de peintures commencées en 2016, en peignant sa toile étendue sur les configurations aléatoires du sol. Formées par larges balayages superposés, les images évoquent la genèse et la multiplication des formes de vie énoncées dans le chant.

Ces peintures révèlent une corrélation entre deux intérêts particuliers qui participent au processus créatif de Nault. L’un est l’initiative même de l’image par le contact direct avec les configurations aléatoires du sol naturel, un exercice qu’il associe aux peintures pariétales des grottes paléolithiques du sud de la France. Le deuxième est le concept du kupua de la mythologie hawaïenne, qui est le pouvoir métamorphique des dieux à travers les forces primales de la nature.

Kumulipo Series: Philippe Francois Nault, Abstract Art
Kumulipo II . 45 x 84 in (115x215 cm) Acrylic on Canvas . 2016
Philippe Nault Abstract Art: Kumulipo Series
Kumulipo I . 96 x 52 in ( 245 x 130 cm) Acrylic on Canvas . 2016
Kumulipo III - Philippe Francois Nault, Abstract Art
Kumulipo III . 75 x 49 in (190 x 125 cm) Acrylic on Canvas . 2019
Kumulipo IV, Philippe Francois Nault, Abstract Art
Kumulipo IV . 60 x 60 in (150 x 150 cm) . Acrylic on Canvas . 2016